« Sommernacht 35Der Sonne zur Ähre »